Premières étapes

La 21e Conférence des parties (COP 21) 30 novembre - 11 décembre 2015

La 21e Conférence des parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques :

Tenue annuellement depuis 1992, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) s’intéresse à l’action contre le réchauffement planétaire. Depuis 1995, des représentants des gouvernements mondiaux, des organisations internationales et autres groupes intéressés se rencontrent également, formant la Conférence des parties. S’agissant de faire le bilan du progrès en matière de changements climatiques, le groupe a réussi à faire adopter des résolutions établissant les normes internationales requises pour s’attaquer à cet enjeu adéquatement.

Le congrès fournira également l’occasion de faire la synthèse des actions menées pour faire face aux changements climatiques et présenter les plus récentes mesures d’adaptation ou d’atténuation audacieuses mises en application un peu partout dans le monde.

Le 30 novembre 2015, la 21e conférence des Parties se réunira à Bourget en France. Cette réunion est particulièrement importante, car les délégués, incluant le Canada envisagera d’obtenir, pour la première fois en plus de 20 ans de négociations aux Nations Unies, un accord universel juridiquement contraignant sur le climat, ayant pour but de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

COP 21 va assurément attirer l’attention des médias partout au monde, ce qui est l’occasion pour les enseignants d’aborder le thème des changements climatiques en classe.

Pourquoi se préoccuper de coopération internationale sur les changements climatiques?

 Les changements climatiques affectent notre planète, et leurs conséquences environnementales, économiques et sociales seront de plus en plus graves à mesure qu’augmentera la température mondiale.

o        Selon le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat des Nations Unies (GIEEC), l’augmentation de la température met en péril des millions d’habitations et menace jusqu’à 30% des espèces animales.  Selon les prévisions du GIEEC, au moins trois milliards de personnes vont être touchées par des pénuries d’eau dans les prochaines décennies.

o        D’ici 50 ans, le recul de la banquise entraînera la disparition des deux tiers de la population mondiale d’ours polaires, met en garde l’Institut d’études géologiques des États-Unis.

o        Le Conseil de défense des ressources naturelles estime que si la tendance se maintient, le coût total du réchauffement planétaire pour le prochain siècle devra être calculé en trillions de dollars.

o        Chaque année au Canada, les émissions attribuables à la combustion de combustibles fossiles pour la production d’électricité sont la cause de milliers de séjours hospitaliers et de décès prématurés.

 La santé humaine, la répartition des espèces et la capacité de la planète à subvenir aux besoins vont être de plus en plus affectés par les changements climatiques. La façon appropriée de faire face aux changements climatiques est une question d’actualité décisive, et l’apport des enseignants et de leurs élèves à ce débat est crucial. 

L’équipe de Ressources pour repenser invite les élèves et les enseignants à se pencher sur les enjeux des changements climatiques à l’occasion de la 21e Conférence des parties (COP 21) et a mis En vedette une liste de ressources approfondissant ce thème.  

Pour plus d’information visiter le siteweb COP 21