Premières étapes

Journée nationale de la vérité et de la réconciliation
le 30 septembre 2021

En vedette dans R4R

Ressources pour approfondir l'apprentissage

Le 30 septembre marquera la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Cette journée est l’occasion de rendre hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats, leurs familles et leurs communautés. Cette journée a pour but de sensibiliser tous les Canadiens à l’histoire des pensionnats, ainsi que de se souvenir des victimes et des survivants.

En 1883, le gouvernement canadien autorise la création des pensionnats indiens, dirigés par les églises chrétiennes, afin de soumettre l’assimilation des enfants autochtones aux pratiques et à la culture euro-canadiennes. L’objectif principal de ce système est d’assimiler les enfants autochtones à la société chrétienne blanche. Cependant, ces écoles ont perturbé des vies et des communautés, entraînant des problèmes à long terme chez les Autochtones. Le dernier pensionnat indien géré par l’État a été fermé en 1996. Les pensionnats et leurs impacts ne font pas seulement partie de notre histoire, mais aussi de notre présent.

Depuis 2013, le 30 septembre est reconnu comme la « Journée du chandail orange ». Cette journée porte attention sur la réalité des pensionnats indiens et du tort que le système des pensionnats à fait au bien-être des enfants. À cette occasion, les Canadiens sont invités à porter un chandail orange pour commémorer l’histoire tragique et les répercussions des pensionnats autochtones.

En juin 2021, afin de donner suite à la découverte de plus de 1000 tombes anonymes, le gouvernement du Canada a récemment établi une journée officielle de commémoration, la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Cette journée est l’occasion de rendre hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats, leurs familles et leurs communautés. La commémoration publique de l’histoire tragique et douloureuse des pensionnats et de leurs conséquences durables est un élément essentiel du processus de réconciliation.

Tous les Canadiens ont un rôle à jouer dans la réconciliation et le processus de réparation des torts causés par la colonisation. Cela implique de reconnaître les erreurs du passé et de s'assurer que l'histoire ne se répète pas en respectant les traités et les droits autochtones. Ces mesures constitueraient une avancée dans la bonne direction afin de diminuer les préjugés négatifs ainsi que de laisser aller les idées préconçues afin de progresser vers l’unité. La réconciliation n’est possible que si tous les habitants de ce territoire y prennent part. Que peuvent faire les écoles et les élèves pour célébrer la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation ?

L’équipe de Ressources pour repenser invite les élèves et les enseignants à participer à la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Les ressources mises en vedette proposent des activités pertinentes pour découvrir davantage au sujet des cultures, des histoires et des croyances des Premières Nations, des Inuit et des Métis.

Pour un complément d’information et des suggestions d’activités en rapport à la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation vous pouvez consulter le site.