Premières étapes

Kool Juicy Couture : des déchets transformés en trésors

École publique Meadowview, Addison, Ontario

Les élèves de l’école publique Meadowview portent des accessoires mode écologiques ces jours-ci. Tout a débuté quand l’équipe écolo de l’école a voulu prendre des mesures pour réduire les déchets au dîner. De nombreux articles, comme les boîtes à lait, les boîtes à jus et les bouteilles en plastique, étaient recyclés, mais d’autres, comme les sachets de boisson, ne pouvaient pas l’être, et ils s’accumulaient en grand nombre! Les élèves ont donc commencé à recueillir ces sachets en septembre et les ont conservés jusqu’au moment où ils ont eu accumulé assez d’argent pour concrétiser leur projet.  C’est là que L’éducation au service de la Terre est entrée en jeu, fournissant à cette école la somme de 400 $ qui lui a permis d’acheter une machine à coudre, du fil et des articles de mercerie.

Une équipe de parents et de bénévoles communautaires a organisé des séances de couture et, après l’assemblée pour lancer Kool Juicy Couture, où des échantillons ont été présentés, les commandes ont commencé à fuser de toute part! Leurs créations ont fait fureur! L’équipe de couture a confectionné plus de 200 sacs et, ce faisant, détourné au-delà de 4 000 sachets à boisson des sites d’enfouissement. Pour exécuter toutes les commandes, trois autres écoles ont aussi participé au projet et réduit leurs propres déchets en recueillant des sachets à boisson pour nous.

À l’affiche au grand écran

École Wildwood, Calgary, Alberta

Les élèves de quatrième année de l’école Wildwood de Calgary, en Alberta, ont réalisé un film pour promouvoir la gérance environnementale. Ce film, intitulé Tiny Footprints Making a BIG Difference (De petites empreintes qui font une GRANDE différence), réclame l’adoption de meilleurs programmes de recyclage et systèmes de compostage, ainsi que la réduction de la consommation d’énergie, et il encourage les élèves à apporter des dîners sans déchets à l’école. Les élèves ont fait équipe avec des experts de l’environnement pour créer « un film très puissant, rafraîchissant et plein d’espoir ». 

Des membres influents de la communauté, des gens d’affaires, des membres du conseil scolaire, des enseignants, des parents et des élèves ont assisté à la première de ce documentaire. On demande maintenant l’inscription de Tiny Footprints Making a BIG Difference à des festivals de films et on le distribue à toutes les écoles de Calgary. Le film suscite des critiques favorables, car il inspire des gens de tous les âges à adopter des comportements plus écologiques! 

Arborg s’écologise

École intermédiaire Arborg, Arborg, Ontario

L’école intermédiaire Arborg a décidé de remédier à la grande quantité de déchets qui s’accumulait dans le site d’enfouissement local.  Pour ce faire, nous avons décidé de mettre en œuvre un programme de compostage à l’étendue de l’école, sous la tutelle du nouveau Club de l’environnement. En septembre 2009, l’école a acheté des contenants de métal et des sacs compostables pour toutes les classes.  Elle s’est aussi procuré un composteur noir, qu’elle a installé dehors. En plus d’apposer des affiches, les membres du club ont fourni des renseignements sur le compostage à chaque classe pour permettre à l’enseignante ou l’enseignant d’en discuter avec ses élèves et leur expliquer quels articles pouvaient être compostés.

En octobre 2009, tout était prêt. Les élèves ont assumé la responsabilité de déposer les matières compostables dans les bacs. Le mercredi et le vendredi, les membres du Club de l’environnement ont recueilli les bacs et en ont déversé le contenu dans le composteur. En décembre, nous avons réalisé que notre projet connaissait un succès retentissant, car le composteur était plein. Nous nous sommes alors rendu à l’évidence que nous avions besoin d’un grand composteur pour accommoder la vaste quantité de déchets compostables produite à l’école.

Grâce à la subvention de L’éducation au service de la Terre, nous avons pu construire le composteur dont nous avions besoin pour assurer la réussite soutenue de notre projet pendant de nombreuses années encore.

Des sacs faits à la main à Brooklin, en Ontario

École catholique St. Leo, Brooklin, Ontario

Grâce  à l’appui des membres de la Ligue Écolo, les élèves de l’école catholique St. Leo ont connu une année fructueuse en fabriquant des sacs réutilisables à l’aide de vieux tissus – surtout des jeans! Cette idée nous est venue après que nous avons assisté au Forum Jeunesse de la Ligue Écolo en octobre 2009. À notre retour à l’école, nous débordions d’enthousiasme et d’idées, que nous voulions partager avec les autres membres de l’équipe écolo. Faisant équipe avec LST et la Ligue Écolo, nous avons mis notre projet en branle!

Les mardis et jeudis de février à mai, les membres de l’équipe écolo se sont réunis pendant la récréation du midi pour fabriquer des sacs… ainsi que des étuis à crayon, des porte-monnaie et même des étuis pour appareils photo et téléphones cellulaires!

Les élèves ont fait tirer leurs créations au sort pendant la Semaine de la Terre afin de recueillir des fonds pour inviter à leur école Oceans Wild, une organisation environnementale de la Nouvelle-Écosse. Les représentants de cette organisation sont effectivement venus le 2 juin faire une présentation sur les nombreux risques environnementaux mettant en danger la faune marine. 

Grâce à des organisations comme LST et la Ligue Écolo, nous avons pu atteindre nos objectifs VERTS! Nous avons hâte de collaborer de nouveau avec le personnel avenant de la Ligue Écolo. J

Des aliments sains pour vous et la planète

École primaire Eagle Habour, West Vancouver, Colombie-Britannique

L’école primaire Eagle Harbour de West Vancouver, Colombie-Britannique, a agrandi son jardin pour créer une salle de classe comestible. Grâce à ce nouveau potager, les élèves s’engagent dans un apprentissage actif sur l’importance d’une alimentation saine. Celui-ci a permis d’enseigner aux élèves les avantages environnementaux de consommer des aliments locaux et biologiques. De plus, les élèves sont responsables de planter et d’entretenir le jardin et de faire la récolte.

Passer à l’action pour amener le changement!

Tout a débuté avec une idée – une idée verte!

Octobre  2009

Dans l’autobus au retour du Forum LigueÉcolo présenté par LST et la LigueÉcolo, mes élèves écolos de huitième année débordaient d’enthousiasme! Elles avaient une foule d’idées à partager avec l’école et le reste de notre équipe verte.

Au retour, un taxi attendait le directeur de notre école. Les filles ont immédiatement remarqué que le moteur du taxi tournait au ralenti! Trépidantes, elles sont venues vers moi pour savoir si elles pouvaient demander au chauffeur d’éteindre son moteur pendant qu’il attendait. Je leur ai dit que oui, pourvu qu’elles soient calmes et polies.

Ensemble, les six filles se sont approchées de la fenêtre du passager de la voiture. Elles ont dit au chauffeur que l’école St. Leo’s était un établissement écologique et lui ont poliment demandé d’éteindre lemoteur de sa voiture.  Il a accepté d’emblée! Les filles étaient non seulement fières d’elles, mais aussi du fait qu’une petite mesure a été prise pour améliorer la qualité de l’air.

Le lendemain, le directeur m’a dit que le chauffeur de taxi avait été fort impressionné des élèves. Il les avait trouvées aimables, polies et passionnées de leur cause.

Maintenant … une petite mesure a été prise. Un chauffeur de taxi a cessé de faire tourner son moteur au ralenti.  Peut-être qu’au retour à la station, il a raconté à ses collègues qu’il avait été abordé par six élèves éco-intelligentes de huitième année? Peut-être que dorénavant, ce chauffeur éteindra son moteur en attendant ses clients?!

Jennifer McKeown

St. Leo Catholic School